Écriture créative·Développement personnel

ÊTRE de lumière…

À peine sortis du nid douillet qu’est l’utérus de sa mère, en occident comme dans bien d’autres lieux au monde, un bébé et sa maman sont souvent couverts de présents, d’attentions et d’affection pour célébrer la venue de cette nouvelle âme incarnée. 

Frais comme la rose et aussi tendre qu’une brioche, ce petit être est accueilli parmi les siens avec amour et tendresse. Avoir quitté la chaleur enveloppante de son liquide amniotique semble lui plaire lorsqu’il se retrouve blotti dans les bras de sa mère. 

Après une incroyable traversée, il a dû se résoudre à accepter ce nouveau Monde venu l’entourer. Ce qui pour lui ressemblait à la fin d’une vie n’était autre que sa naissance. 

Dans un élan d’amour, deux êtres ont conspiré pour le créer. Aujourd’hui, le voilà né ! Le voilà entouré ! Le voilà aimé !

Le voilà lui : unique au monde et prêt à voir se dessiner devant lui le chemin d’une vie faite d’émotions, de frustrations, de douleurs, d’expériences, de connaissances, de rencontres, d’amour, de découvertes…

L’avenir lui appartient … 

Fraîchement né, il est loin d’imaginer le pouvoir de son coeur sur son esprit. Il aime, donc il est ! 

Son enfance lui apportera les fondations d’une vie qu’il ressentira comme étant heureuse ou tourmentée. 

baby-1181335_1280Pourquoi lui ? Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi ce lieu ? Pourquoi cette famille ? Pourquoi cette âme ? Pourquoi cette vie ? 

Voilà quelques-unes des questions auxquelles il tentera de trouver réponse au cours de son existence…

Car, bien qu’il en ait peut-être douté, le bout du tunnel lui annonçait bien un passage, la venue dans cet autre côté appelé la vie sur terre.  

Il ouvre les yeux et sourit à sa destinée… loin d’imaginer qu’en d’autres lieux, au même instant, certains êtres vivent le processus dans le sens opposé.

Oui, laissons-lui pendant quelque temps la joie de l’ignorance … la douceur de l’insouciance. À quoi bon lui parler de ces êtres dont la carte de séjour dans cette réalité sera bientôt expirée ? 

Arrivés en fin de courses, ceux-là sont devenus fragile et sénile. Un jour, peut-être les rencontrera-t-ils. Au coeur d’une famille aimante, ou sagement rangés dans une maison isolée. 

Car une fois venues les dernières années de vie d’un être incarné, il est chez nous des lieux qui abritent cette vieillesse et la berce en silence vers une autre traversée. 

Des lieux où je ne lui souhaite pas d’avoir à transiter. Des lieux où la vie semble parfois avoir cessé d’exister avant même l’heure du dernier baiser.

Cette nuit, tel un ange venu le guider, j’ai bien envie de venir lui chuchoter dans le creux de l’oreille:

 » Le souffle d’une vie est éphémère… Chaque jour qui passe est un éclat de lumière dans lequel tu vas pouvoir briller. Garde en toi la lueur de ton premier regard sur le monde. Souviens-toi du pourquoi de ta venue sur terre. L’univers à conspiré pour te voir ici incarné… n’en doute jamais. 

Écoute, observe et comprend tout ce qui se passe dans cette réalité. Mais jamais, oh non, jamais ne laisse personne te dire qui tu es ! La réponse est en toi, tu le sais, tu le sens. Fais-le bien autour de toi, aime et épanouis-toi. 

Sur ta route, tu rencontreras des obstacles et de la douleur. Tout ceci est normal… n’aie pas peur !

Tu es le créateur de ta vie ! Crée-toi ta propre réalité. Soi positif et ose sortir des sentiers battus, même si personne ne t’y a invité. 

Entoure-toi d’amour et aide ta conscience à s’éveiller.

Respire, prends possession de ton corps et maîtrise tes émotions. 

À coeur ouvert, ressens les vibrations de l’univers pour aider ton âme à s’élever et pour accomplir tes désirs les plus profondément ancrés.

Tu es un être de lumière, et c’est cette teinte qui te guidera vers une vie heureuse, à l’image de ta vérité intérieure.. « 

photo-1428263197823-ce6a8620d1e1

Qu’est-ce que vivre ? Qu’est-ce que mourir ? Voilà deux questions autour desquelles je vous invite aujourd’hui à méditer…

Et parcequ’ici tout est permis, je vous propose de laisser un mot sous cet article à l’attention d’un être cher que vous aimeriez pouvoir guider grâce à la force de votre pensée.

À très vite…

Auteur: Carole Pirmez « Ma vraie Nature »

*************************************************************

Si cet article vous inspire, je vous encourage à le partager sur vos réseaux sociaux. Merci dans ce cas de veiller à respecter le point suivant:

Afin de ne pas le dénaturer, merci de partager l’article dans son entièreté et d’en préciser  la source et l’auteur. À savoir « Article écrit par Carole Pirmez pour le blog mavraienature.live»

*************************************************************

5 réflexions au sujet de « ÊTRE de lumière… »

  1. Maman…ton départ est proche et tu le souhaites de toutes tes faibles forces, ton chapelet-doudou entremêlé dans tes doigts maigres et noueux…Tu as fait au mieux ce que tu pouvais ici…Tu m’as donné la VIE…tu as transmis… des valeurs humaines fondamentales.Que ton PASSAGE soit paisible…Tout est dans l’ordre !!! Merci, MAMAN…

    J'aime

  2. Bonjour et merci de ce très beau texte! J’ai vécu ce passage naissance/mort 2 fois: en naissant 4 mois après la mort de ma grand mère maternelle très fusionnelle avec ma mère – et puis en mettant au monde mon second fils 12 jours après la mort de la propre mère – comme si ma vie était un passage entre mort et naissance – bien sur je pense à ma propre mort – sera t-elle liée à une naissance? Est ce une croyance?

    J'aime

  3. Merci carole pour ces mots… pensée à mon fils qui aura bientôt 18 ans…. Le 21 août nous vivrons un triste anniversaire. Quelques semaines avant ses 11 ans il a côtoyé la mort pendant son oncle sous ses yeux. Une part de lui y est restée… Si je pouvais lui insuffler cette force de vie qui m’à toujours poussée à dépasser les difficultés de la vie… Si je pouvais lui dire que sa vie n’a pas été troquée contre celle de son oncle parti trop tôt dans cet accident… Si je pouvais activer en lui l’En Vie de se battre et d’Exister pleinement. Mais il est seul à pouvoir le faire… c’est son chemin…

    J'aime

  4. Une pensée puissante pour ma grand mère qui au seuil de son départ ne sait déjà plus qui nous sommes ni même qui elle est.. Que notre amour perce le brouillard de sa mémoire, encore un peu…
    Une pensée douleur pour l’enfant à naître que je portais et qui n’a pas souhaité rester… Et une pensée espoir pour la petite âme qui hésite encore à faire la grand saut : je t’attends petit ange, de tout mon cœur, je t’attends..
    Merci infiniment pour ce joli texte Carole.

    J'aime

  5. Ma tante me disait peu de temps avant son passage : « tu sais la nuit, ‘ils’ viennent de plus en plus me voir et je sais qu’à toi je peux le dire, tu comprends ». J’ai su à partir de ce moment que ce ne serait plus très long … et nous avions cette proximité qui n’avait plus besoin de mot. Elle m’a donné beaucoup de force par ce témoignage, je l’ai veillée après son décès, elle avait 94 ans et avait toujours eu son franc-parler. A son enterrement, j’ai pris la parole devant une grande assemblée pour témoigner en son nom, elle était là à mes côtés. Merci à elle, elle est toujours présente à sa façon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s