Bienfaits·Développement personnel·Formations et coaching·J'ai testé..

Et si au lieu de Twitter nous intuitions… ?

Saviez-vous que votre corps est capable de percevoir une situation avant même qu’elle ne se produise ?

Un frisson furtif, une décision soudaine, un coup de volant inopiné… Au fond de nous sommeille un cadeau de la nature appelé intuition.

Alors qu’elle est chaque jour a notre portée, nous sommes nombreux à ne pas y être vraiment connectés.

Il y a quinze jours, je me suis rendue à Paris à l’occasion de la seconde édition du Salon de l’intuition organisé par l’école Iris.

Je dois l’avouer, je prends goût à ces petits moments d’évasion où, après 1h30 à peine de trajet en Thalys, je m’aventure dans les taxis, métros et rues de Paris.

C’est par le plus grand des hasards que j’ai découvert cet évènement… ou pas. Était-ce déjà une des manifestations de mon intuition ? Oui, c’est ce que je crois.

Cette journée, très bien organisée, fut animée par divers intervenants. Une entrée en matière guidée par Alexis Champion (fondateur d’Iris et intuitif) et Estelle Couval (formatrice et intuitive) m’a tout de suite permis de remplir à toute allure les pages de mon bloc note, bien qu’installée à l’étroit derrière le petit pupitre d’un auditoire du Centre universitaire Malesherbes Sorbonne.

Alexis insiste sur le fait que notre corps est notre outil de prise de contact. Au travers debigstock-Follow-Your-Intuition-44188417-1024x682.jpg nos organes, nous distinguons ce qu’il se passe autour de nous.

Ce que j’ai retenu de son discours est que notre intuition est une forme de perception, de connaissance. Elle est toujours juste.

Il s’agit d’un processus physiologique et cognitif reproductible.

Fort heureusement pour nous tous, ce procédé s’apprend et se développe. Il permet de mieux envisager une situation et facilite la prise de décision.

L’intuition est le moteur de la création. Elle nous apporte de nouvelles choses, nous permet de nouvelles perspectives.

Elle est notre capacité à percevoir une information avant même qu’elle se produise.

Mais comment la reconnaitre quand elle se présente à nous ?

Dés que nous “intuitons”, nous ressentons quelques choses dans notre corps, car l’intuition produit du geste qui amène à des ressentis.

Tant que nous serons en vie, nous percevrons et donc nous serons des intuitifs.

Mais cette connexion à ce que certains pourraient appeler le 6e sens est quelque chose qui se cultive chaque jour si vous souhaitez la voir se développer davantage.

Lors de cette journée quelque peu hors du commun, j’ai également eu l’opportunité de découvrir la vision interpellante d’un sourcier (Yves Hubert, sourcier et auteur) sur cette discipline (voir lien d’accès à son livre en bas d’article).

Arnaud Riou (auteur, coach et chaman) nous a invités à suivre la piste des 5 éléments, ou comment équilibrer notre vie grâce à l’eau, la terre, le feu, l’air et l’espace.

tribal-1215112_960_720
C’est au son du tambour Chamanique qu’Arnaud a introduit sa conférence…

Passionnée par la lecture de son livre « Réveillez le chaman qui est en vous » (voir en bas d’article) c’est avec grand plaisir que j’ai dévoré ses paroles lorsqu’il nous a rappelé à quel point notre corps physique est une antenne capable de capter de nombreuses ondes.

C’est l’eau qui circule en nous qui permet de tout fluidifier.

Quand notre coeur est ouvert, nous sommes plus vite connectés à notre intuition. S’écouter et se faire confiance, et ce même lorsque nous avons des doutes, est la voie qu’il nous a suggéré de suivre.

Il y a en nous le “maître supérieur”, la mémoire de l’enfant intérieur.

Dans un autre registre encore, Marie-Lise Labonté (auteur et psychothérapeute)  a quant à elle démontré la relation entre le corps, l’intuition et l’amour.

Bien sûr, il sera toujours possible de se mentir à soi-même, mais le corps, lui, ne ment pas. Son langage est en relation avec nos instincts, nos cerveaux reptiliens.

Au fond de nous nous savons… notre langage intuitif nous dit si nous devons nous engager dans une relation amoureuse ou non…

Le parcours et l’histoire de cette femme avec un grand F sont émouvants et peu communs. Je vous invite à la découvrir au travers des nombreux livres qu’elle a rédigés, dont le petit dernier intitulé « Faire l’amour avec l’amour »(voir en bas d’article).

Un article ne suffirait pas à vous détailler les nombreuses pépites qui m’ont été transmises en cette belle journée sur le sol parisien.

Alors oui, j’aurais également pu vous parler de ma découverte de la danse Derviche tourneur avec Indira Melloul (danse-thérapeute), de la passion dévorante de Mare Seye (6e DAN Aïkido) pour l’Aï (harmonie) ki (énergie vitale ) do (la voie), du parcours improbable de Laurent Gounelle (écrivain) pour qui le chemin semblait être tracé d’avance par ses parents jusqu’à ce qui s’éveille un beau matin pour se reconnecter à son vrai feu ardent … l’écriture et le désir de devenir formateur en développement personnel. Son premier roman « L’homme qui voulait être heureux » est d’ailleurs sur liste d’attente dans ma bibliothèque 😉 (voir liens utiles en bas d’article).

Oui, tous ces auteurs m’ont permis de grandir… encore. Ils ont nourri ma soif d’en savoir un peu plus sur ce pouvoir qui nous a été à tous offert.

Je choisis aujourd’hui de clore ce billet par la vison d’une apnéiste professionnelle nommée “Leina Sato  et dont la douce voix a bercé la fin de ma journée ce 25 mars dernier à Paris.

photos-leina-sato-a-vecu-sa-grossesse-parmi-les-dauphins
Leina et les dauphins

Leila nous a rappelé que nous sommes tous en résonance les uns avec les autres et que chacun d’entre nous est un microcosme du cosmos dans lequel il évolue.

La mer, celle qui nous ramène au liquide amniotique du ventre de notre mère, lui a permis de vivre de nouvelles expériences grâce, entre autres, au chant des baleines et l’observation des dauphins.

Inspirée par leur mode de communication, elle a d’ailleurs choisi de vivre sa grossesse dans les eaux de l’océan indien et du Pacifique, entourée de ces cétacés. Elle nous en parle longuement dans son livre « Mère Océan » (voir lien en bas d’article).

Et si nous étions plus que notre corps ?  Si c’était notre physique qui reposait dans notre conscience et non l’inverse ?

Qu’en pensez-vous ?

Oserez-vous partager vos expériences intuitives avec nous ? Comment évalueriez-vous votre niveau d’intuition sur une échelle de 1 à 10 ?

Allez-y… osez !

Pour aller plus loin – liens utiles:

*****************************************************************

Cet article vous a plu ? Suivez-moi sur WordPress et Facebook ! Inscription gratuite et garantie 100 % satisfait ou désabonné  

Vous serez ainsi tenu informé de mes prochaines publications. Merci.

*****************************************************************

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s