Bienfaits·J'ai testé..

Tous aux bouleaux !

Les amoureux de la nature le savent, la forêt nous parle ! À nous d’apprendre à l’écouter.

sevebouleau

Voilà déjà quelques années que je m’intéresse de plus en plus à tout ce qui tourne autour de ce sujet. D’abord initiée aux remèdes naturels pour soigner les petits bobos à la maison, je me tourne depuis peu vers les Huiles Essentielles.

Certaines herbes sauvages ont déjà fini dans mon potage, le curcuma est devenu mon véritable allié santé, et le sel de l’Himalaya a emménagé dans ma cuisine depuis l’hiver dernier.

J’avais donc déjà conscience du pouvoir des produits naturels. En apprendre un peu plus chaque jour sur leurs nombreuses vertus est devenu une de mes occupations.

Il y a deux ans, à la sortie d’un hiver épuisant, j’ai croisé au hasard de mes clics un Tutoriel qui allait changer une fois de plus ma perception de la nature.

Un gars, un peu bohème, qui sur le coup je dois l’admettre m’a semblé “haut perché”, y détaillait les bienfaits d’une cure de sève de bouleau. Son discours était plutôt simple, il ne cherchait pas vraiment à convaincre, mais simplement à partager sa petite expérience sur le sujet.

Dans la foulée, une vidéo de quelques minutes de cours “pratiques” a réussi à capter toute mon attention. Au beau milieu de la forêt, armé d’une perceuse, d’un bout de tuyaux et d’une bouteille en plastique, ce type nous a fait la démonstration d’une collecte de sève de bouleau.

Ce qui est certain, c’est que je ne m’étais jamais jusqu’alors interrogée sur la manière dont cette sève était prélevée.

Pour vous faire une idée, à une hauteur de 80 cm environ, il a percé un trou 4 à 5 cm de profondeur dans l’écorce de deux arbres plantés côte à côte.

Une fois la petite incision effectuée, un morceau du tuyau d’un diamètre de 5 mm y a été introduit, et l’autre extrémité glissée dans le bouchon percé de la bouteille.

En 24h, il avait réussi à collecter pas moins de 5L de sève ! Une récolte de potion magique à l’écouter. Le breuvage futur de toute sa maisonnée.

Non, vraiment, au départ, ce gars-là me laissait dubitative.

Sauf que, bien sûr, Google est mon ami  😉 Ce bonhomme m’a transmis l’envie de creuser un peu le sujet.

J’ai assez vite découvert que devant ma porte, l’arbre qui était responsable des terribles allergies saisonnières de mon chéri, regorgeait d’un précieux liquide.

bouleauUne fois par an, à la sève montante, les bouleaux ont la possibilité de partager avec nous ce jus qui coule dans leurs veines: l’eau de bouleau. Transparente, insipide et surtout très fraiche, c’est un COCKTAIL vitaminé qui nous est proposé.

Une véritable cure DETOX, un purificateur naturel ! Car oui, notre corps lui aussi est pollué. Nous y accumulons nos déchets toute l’année sans même penser à la manière dont nous allons évacuer tous ces résidus.  Notre corps à lui aussi besoin d’une petite «vidange» annuelle. Notre voiture ne va t’elle pas à l’entretien une fois par an ?

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que sa consommation pourrait m’aider, entre autres, à prévenir une récidive de lithiases rénales !

Évidemment, sa composition est exemplaire avec:

• du magnésium et du lithium pour réguler l’humeur et combattre les petites dépressions,

du silicium pour les articulations et contre l’ostéoporose,

du potassium pour l’équilibre du rythme cardiaque et la circulation sanguine,

du calcium et du phosphore qui renforcent les dents et les os,

de la vitamine C et du sélénium, des antioxydants efficaces pour contenir le stress oxydatif causé par les radicaux libres.

Et j’en passe…

Une fois le mois mars arrivé, j’ai enfilé mes bottes, regroupé tout mon matos et je me suis aventurée dans le bois qui se trouve en face de chez moi. À la recherche de mes premiers cobayes, avec l’autorisation du garde forestier, bien sûr 😉

Et ce qui m’est apparu comme de la MAGIE a opéré. J’avais choisi 4 arbres, et trois d’entre eux m’ont tout de suite convaincue.

Et le quatrième ?

Sans grande conviction, j’ai appliqué les conseils que j’avais lu. J’ai posé ma main sur lui, et j’ai remercié mon arbre ! 10 secondes plus tard, le jus coulait dans le tuyau.

Croyez-le ou non. En tout cas, il ne m’en a pas fallu plus pour frissonner et réaliser à un autre niveau que la nature est au moins aussi vivante que nous. Sous une autre forme, certes.

Je n’ai jamais eu autant d’énergie qu’à ce printemps-là, ce qui m’a bien sûr motivée à le refaire cette année. La sève, ça se congèle et si on en a de trop, il est ainsi possible d’en consommer plus tard dans l’année.

Il y a peu de temps, j’ai une fois encore éveillé mon esprit à de nouvelles croyances en écartant grand mes bras pour enlacer un chêne.

Oserais-je vous en parler ? Non ! Pas tout de suite. Je préfère vous inviter à essayer…

Allez vous balader en nature et choisissez-vous un arbre en pleine santé, au calme, à l’écart des regards. Enlacez-le ou posez votre dos contre lui. Respirez profondément…

et …

vous me raconterez ! 😉

Cet article vous a plu ? Suivez moi sur WordPress et Facebook ! Inscription gratuite et garantie 100 % satisfait ou désabonné  Vous serez ainsi tenu informé de mes prochaines publications ! Merci.

4 réflexions au sujet de « Tous aux bouleaux ! »

    1. Merci de votre commentaire ! Pensez bien à vérifier le calendrier avant la traite 😉 ça ne fonctionne que pendant quelques jours au printemps. Veillez bien aussi à reboucher proprement l’incision après la collecte… votre arbre vous en sera reconnaissant. Certains utilisent une pâte spéciale (bio), en ce qui me concerne, je rebouche avec un fin bois du même diamètre que le trou percé. Et bien sûr, pas plus d’une incision par an, ne pas le faire quand le sol est de mauvaise qualité ou quand l’arbre n’a pas l’air en forme. À très vite.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s